English
 
Accueil Accréditation

 

Accréditation Européenne

L'Association Internationale des Médecins de Famille (IFDA) applique les codes de conduite internationaux relatifs à la promotion des médicaments et publiés par les groupements internationaux et européen des industries pharmaceutiques, à savoir :

  • International Federation of Pharmaceuticals Manufacturers and Associations – IFPMA,
  • European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations - EFPIA.


De plus, l’IFDA rédige systématiquement une demande d’accréditation européenne  auprès de l’Union Européenne des Médecins Spécialistes (UEMS) et l’European Accreditation Council for Continuing Medical Education (EACCME)


The European Accreditation Council for Continuing Medical Education (EACCME)®
(extrait de “ History and political background (http://www.uems.net/ structure, purpose and procedures”)


En 1999, EACCME a été créée pour faciliter l'accès à une Formation Médicale Continue (FMC) de qualité pour les médecins européens, contribuer à l’excellence de la FMC en Europe et rendre les échanges possibles de crédits de FMC à travers l’ Europe.



Structure de l'EACCME
Il est apparu évident dès la création de l’EACCME que les professionnels nationaux de formation continue accepteraient de reconnaître une structure européenne qui délivrerait des crédits de formation mais seulement à la condition qu'ils demeurent responsables des activités de formation dans leur propre pays et qu'ils aient un vote décisif au Conseil d'administration de l'EACCME.



Rôle de l'EACCME
L'EACCME a reçu son mandat des organismes nationaux de réglementation, mais avec plusieurs conditions applicables :

  • L'autorité nationale doit être maintenue. L’EACCME ne doit pas devenir un organe supranational, mais un lien et centre d'échange entre les organismes nationaux de réglementation.
  • La validation finale de l'accréditation de chaque activité devrait donc incomber à l'organisme national de réglementation du pays dans lequel se déroule l'activité.
  • L'administration bruxelloise doit être aussi légère que possible.
  • L’assurance qualité ainsi que la détermination du nombre de crédits des différentes activités de FMC devraient être décentralisées, ce qui implique que l'EACCME doit s’en remettre à l'expertise des organisations professionnelles de chaque spécialité, telles que l'UEMS sections/bureaux et les sociétés savantes nationales ou européennes afin d’éviter la redondance des procédures d'assurance qualité.
  • Les activités commerciales, activités Internet et toute autre activité de formation doivent être évaluée séparément. Ainsi, les prestataires ne sont pas accrédités pour une série d'activités qui s'étendrait au fil des ans.
  • Les dépenses d'administration de l’EACCME doivent être couvertes par les dépenses des fournisseurs d'activités de formation en vue de l’obtention de l'accréditation européenne. Les dépenses doivent être limitées, en évitant la redondance à Bruxelles du travail déjà accompli dans les organisations professionnelles. Ceux sont seulement à ces conditions que les organismes nationaux de régulation garantissent la reconnaissance des crédits de formation européens EACCME obtenus par les médecins dans leur pays .
  • L'EACCME travaille sur la base de ce mandat : les procédures en place sont les suivantes :
  • Le prestataire d’une activité de FMC fait une demande d’accréditation auprès de l’EACCME à son siège à Bruxelles. Des informations complémentaires concernant l’activité doivent accompagner la demande. L’ensemble du dossier sera évalué en fonction des critères de qualité de l’UEMS.
  • L’EACCME prend conseil auprès d’un organisme professionnel, qui peut être lui-même prestataire d’activité. Les organismes professionnels tels que les sections l'UEMS sections/bureaux et les sociétés savantes nationales ou européennes ont le dernier mot sur le nombre de crédits basée sur le « crédit heure » qui seront accordés. Souvent le prestataire a déjà obtenu une accréditation équivalente qui peut être transmise à l’EACCME avec la demande officielle.
  • L’EACCME fait une demande d’approbation auprès de l’organisme national de réglementation : lorsque celle-ci est obtenue, l’EACCME accorde l’accréditation européenne.

 

Cette procédure répond aux exigences politiques des organismes nationaux de réglementation. La valeur ajoutée de l'EACCME est le lien entre les associations savantes et autres, qui sont les fournisseurs de FMC et les organismes nationaux de réglementation.

 

Une fois l'accréditation européenne accordée par l’EACCME, l’IFDA imprime les certificats de participation qui seront remis aux participants pendant le congrès.

 

Pour de plus amples renseignements sur la façon de convertir les crédits européens en crédits de FMC national, cliquez ici

 

Pour un complément d’information, envoyer un email à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.